Docteur Guy mylle

LES PERFORATIONS DE PRIDIE

La perforation de PRIDIE est une technique d’intervention chirurgicale d’orthopédie qui permet la formation de nouveau cartilage dit « néo cartilage » nécessaire pour soigner certaines maladies du cartilage ou formes d’arthrose.

RAPPEL ANATOMIQUE

Avant de comprendre cette technique et ses indications, un petit rappel anatomique sur le cartilage et l’arthrose est indispensable.

 

Notons que pour une meilleure compréhension, nous prendrons comme exemple, dans tout ce qui va suivre, l’articulation du genou.

 

Le cartilage articulaire est un tissu d’aspect nacré qui recouvre les os au niveau des articulations, là où les os se touchent entre eux.D’où le nom de cartilage articulaire.

 

C’est donc une couverture de l’os à ses extrémités.



CARTILAGE SAIN = MOBILITÉ SANS DOULEUR

Vous connaissez d’ailleurs tous ce qu’est le cartilage :

la matière brillante et blanchâtre que l’on retrouve aux extrémités des os de volaille par exemple.

 

 

LE CARTILAGE, AMORTISSEUR DE CHOCS

Sa fonction est d’amortir les chocs et permettre une mobilité complète de l’articulation sans aucune douleur et enfin il fait vivre les articulations.

En l’absence de lésion (cartilage sain), les deux surfaces du cartilage sont congruentes et s’emboitent parfaitement. Elles se touchent, s’accordent (congruence), et la mobilité se fait sans douleur.

 

 

PERTE DE MATIERE = PERTE DE CONGRUENCE

Comme il a été précisé ci-dessus, le cartilage est une couverture de l’os.
L’os est constitué de deux parties principales: l’os dur ou os cortical, et la moelle ou os spongieux.

 

Le cartilage n’étant pas vascularisé, n’a pas de potentiel de cicatrisation spontanée.

Suite à un traumatisme, suite à une maladie du cartilage (ostéonchondrite disséquante) ou quelques formes d’arthrose, il peut se produire une perte de matière.

A ce moment là, on parle de lésions localisées ou défect cartilagineux entrainant une perte de congruence articulaire.

Les lésions partielles du cartilage, dites lésions focales, vont se manifester par une absence de cartilage sur une partie de celui-ci.

 

 

 



 

 

LÉSION EN MIROIR

Cette absence va entrainer, à cause de la marche d’escalier qui s’est formée, une lésion en miroir sur la partie opposée.

 

 

PERTE DE CARTILAGE

Le patient ressent des douleurs à la mobilisation et à l’appui sur la lésion. L’usure va s’accélérer avec le temps entrainant la disparition complète du cartilage.

 

Il est indispensable pour éviter cette lésion en miroir, de combler la perte de cartilage et de recréer une congruence articulaire correcte.

 

Le traitement proposé, avant l’apparition des lésions en miroir, consiste en la réalisation de perforations de PRIDIE en regard de la lésion.



 

TECHNIQUE CHIRURGICALE
DES PERFORATIONS DE PRIDIE

Il s’agit d’une technique où l’on va perforer l’os dur en plusieurs endroits pour aller chercher la moelle qui va couler dans la lésion et combler le défect.

Cette technique a été proposée par Monsieur PRIDIE.

 

Ces perforations de PRIDIE sont réalisées à l’aide d’une mèche ou d’un outil chirurgical pointu, le forage étant réalisé jusqu’à la moelle.

 


Cette moelle riche en cellules souches se manifeste comme un caillot de sang qui va devenir en quelques semaines du « néocartilage » ou cartilage cicatriciel.

 

La cicatrisation du cartilage ou néo cartilage va combler la perte de substance et redonner la congruence articulaire. Ainsi l’usure sera freinée et on obtiendra une mobilité sans douleur.


Cette technique chirurgicale peut être réalisée par voie mini-invasive dite par arthroscopie, ou par technique classique avec ouverture, et ce, selon la localisation de la lésion.


Durant tout le temps de la cicatrisation, l’articulation doit être mise en décharge, c’est à dire, qu’il est interdit d’avoir un appui complet sur le membre opéré.

 

Toutes les informations pratiques concernant cette technique, les résultats, les suites postopératoires, vous seront expliquées lors de la consultation.